CJL-INFO SYSTEMES ET RESEAUX INFORMATIQUES


Windows 10 : Microsoft mettra à jour les éditions pirates.

 

Microsoft entends enrayer le piratage de ses logiciels et plutôt que de multiplier les procès, la société souhaite procéder à une migration massive vers Windows 10.

A l'occasion de la conférence WinHEC, qui se tient en Chine, Microsoft a annoncé hier la disponibilité de Windows 10 pour cet été. Nous rapportions aujourd'hui que la Chine est un pays relativement stratégique pour Microsoft puisque la vaste majorité des éditions de Windows installées dans le pays sont des copies illégales. Pour Microsoft, l'objectif est donc de sensibiliser les consommateurs du pays à opter pour des versions légitimes de son système d'exploitation.

Par le passé, Microsoft avait lancé des actions à l'encontre de plusieurs sociétés chinoises et même d'agences gouvernementales. Cette fois la firme opte pour une nouvelle stratégie : proposer une mise à jour gratuite vers Windows 10, même pour les personnes ne disposant pas d'une version officielle du système.

 

La mise à jour Windows 10 gratuite, même pour les pirates !

Interrogé par l'agence Reuters, qui rapporte l'information, Terry Myerson affirme ainsi : « nous mettrons à jour tous les PC compatibles, avec une licence authentique ou non, vers Windows 10 ». Pour la firme de Redmond l'objectif est sensibiliser davantage les quelque centaines de millions d'utilisateurs de Windows en Chine.

A cet effet, Microsoft a signé avec Lenovo qui se chargera d'aider les consommateurs à migrer leur machine ainsi qu'avec Tencent qui proposera la mise à jour auprès de ses quelque 800 millions d'utilisateurs.

Jusqu'à présent, Microsoft avait précédemment expliqué que la migration vers Windows 10 serait gratuite pour les utilisateurs de Windows 7 et 8.1 durant la première année de la disponibilité du système. Les propos de Terry Myerson ne portent pas uniquement que sur la Chine. Le magazine TheVerge rapporte avoir eu la confirmation de Microsoft que toutes les versions pirates pourront bénéficier de cette migration (à condition que les PC prennent en charge le système).

Pour Microsoft, il s'agit certes d'enrayer le piratage, de renforcer la sécurité des consommateurs mais également de poursuivre son modèle freemium.

Un peu plus tôt cette semaine, Chris Caposella, directeur du marketing de la société, avait expliqué que le développement d'applications sur iOS et Android et leur mise à disposition gratuite n'était pas simplement une manière de renforcer la position du groupe sur le secteur de la mobilité. La firme de Redmond pose surtout les bases de son modèle économique.

L'homme explique que dans un premier temps la société souhaite développer ou racheter des applications de qualité pour ensuite les proposer gratuitement auprès du plus grand nombre et avant d'introduire divers modèles économiques visant à débloquer certaines fonctionnalités.

La migration de plusieurs centaines de millions de personnes sur une édition officielle de Windows 10 constitue ainsi pour Microsoft une formidable opportunité pour les transformer en consommateurs. Ces derniers pourront ainsi acheter des périphériques de Microsoft, compléter leur expérience avec Windows Phone / Surface, effectuer des achats au sein du Windows Store, opter pour un abonnement à Office 365 ou acheter des minutes